Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Andreal Space

Bienvenue dans un univers étrange et sympathique. Vous trouverez ici un peu de tout mais surtout du comestible cérébrale. Bon appétit !

Le Meilleur du Cinéma : Uniques Récompenses 1

Hello !

 

Aujourd'hui je vais vous parler cinéma. Après les Oscars, les Césars et autres récompenses, j'ai voulu faire le point sur les films (et les séries) à voir ou à revoir cette année. Je me suis uniquement focalisée sur les cérémonies et non pas les festivals, ce qui peut expliquer quelques surprises dans les prochains articles.

 

Petit récapitulatif des cérémonies dont il est question :

  • Oscars : c'est la plus prestigieuse cérémonie qui récompense le meilleur de l'industrie cinématographique. Cette cérémonie date de 1929.

  • Golden Globes (GG) : c'est la deuxième cérémonie la plus prestigieuse qui récompense aussi le meilleur de la télévision américaine. Elle date de 1944.

  • British Academy Film Awards (BAFA) : c'est l'équivalent des Oscars mais version britannique. Elle date de 1947.

  • Césars : c'est l'équivalent français des Oscars, et récompense le meilleur du cinéma français. Elle date de 1976.

  • Satellite Awards : c'est une cérémonie qui récompense également le meilleur du cinéma et de la télévision américaine. Elle a moins d'ampleur que les autres et ne date que de 1997.

  • Screen Actors Guild Awards (SAG) : c'est une cérémonie américaine qui récompense le meilleur du cinéma et de la télévision. Elle est organisée depuis 1995 par le Syndicat des Acteurs de Cinéma et de la Télévision Américaine.

  • Directors Guild of America Awards (DGA) : cette cérémonie récompense les meilleurs réalisateurs américains de cinéma et de télévision membres de la Directors Guild of America. Elle date de 1949.

  • Online Film Critics Society (OFCS) : c'est une association de critiques de cinéma, de journalistes et d'historiens qui récompensent les meilleurs films de l'année. Elle date de 1998.

  • Prix Lumières : organisée par l'Académie Lumières, elle récompense les meilleurs films français depuis 1996.

 

 

Je vais commencer par les films qui n'ont eu qu'une seule récompense parmi tous les prix cités ci-dessus. Il y en a pas moins de 31 et donc malheureusement je ne pourrais pas en parler autant que je voudrais pour certains mais je vais essayer de vous donner envie d'y jeter un coup d'oeil ;)

 

 

« Crisis Hotline : Veterans Press 1 » de Ellen Goosenberg Kent

2013

Oscar du Meilleur Court-Métrage Documentaire

 

 

Le Meilleur du Cinéma : Uniques Récompenses 1

Ce film a gagné l'Oscar du meilleur court-métrage documentaire. Ce documentaire de 44 min raconte le quotidien des employés de la hotline de suicide du United States Departement of Veterans Affairs à Canandaigua à New York, qui sont souvent des anciens combattants, anciens militaires ou bien membres de famille militaire.

 

Séances : Malheureusement pas de séance prévu visiblement, il va falloir le trouver sur internet. N'hésitez pas à mettre le lien si vous le trouvez (ou trouvez des séances ) dans les commentaires.

 

 

« La Belle et la Bête » de Christophe Gans

2014

César du Meilleur Décor

Le Meilleur du Cinéma : Uniques Récompenses 1

Synopsis Wikipédia :

« Un riche armateur se retrouve ruiné après la perte de son commerce suite au naufrage de ses navires. Il s’exile à la campagne avec ses six enfants, dont la plus jeune, Belle, douce et généreuse. Perdu dans une tempête de neige lors d'un éprouvant voyage, le marchand se réfugie dans un château fantastique. En voulant cueillir une rose pour Belle, il est condamné à mort par le maître des lieux, la Bête. »

 

La suite, on la connaît tous, ou presque. Si ce n'est pas le cas, je vous laisse découvrir le film par vous même.

 

Côté casting, on retrouve Léa Seydoux dans le rôle de « Belle », Vincent Cassel dans le rôle de la « Bête » (grrrr), André Dussollier dans le rôle du « Père » et aussi Audrey Lamy (alias « Marion » dans « Scènes de Ménage ») dans le rôle de « Anne », une des sœurs capricieuses de Belle. Tout ce petit monde réunit sous la direction de Christophe Gans, réalisateur du film « Le Pacte des Loups » (2001) mais aussi de « Silent Hill » (2006). Et puis c'est tout en fait, il n'a rien fait entre temps …

 

 

« Les Petits Cailloux » de Chloé Mazlo

2014

César du Meilleur Court-Métrage d'Animation

 

 

Le Meilleur du Cinéma : Uniques Récompenses 1

Synopsis du site même de la réalisatrice :

« Chloé est une jeune femme qui se laisse porter joyeusement par les choses de la vie. Mais une souffrance physique viscérale la fait ployer peu à peu, perturbant sa vie quotidienne insouciante. Elle se retrouve contrainte à porter le poids de son mal insondable. D’où vient ce mal mystérieux ? Parviendra t-elle à s’en défaire ? »

 

Je vous laisse apprécier la petite bande annonce, et je vous met en lien son site où se trouve beaucoup de jolies photos. Ce court promet 15min de poésie, à trouver sur internet.

 

 

 

 

« Leviathan » de Andreï Zviaguintsev

2014

Golden Globes du Meilleur Film en Langue Étrangère

Le Meilleur du Cinéma : Uniques Récompenses 1

Résumé de Wikipédia :

« Il transpose un fait divers américain dans la Russie de Vladimir Poutine, dont il brosse un tableau cauchemardesque. Il établit un parallèle avec les malheurs accablant le pauvre Job dans le « Livre de Job ». Il s'inspire aussi des réflexions de Thomas Hobbes, dans son ouvrage de philosophie politique « Léviathan », sur la souveraineté absolue, et sur les notions de justice et de liberté. Il pose particulièrement la question de savoir si les lois sont faites pour garantir la sécurité de tous, comme le soutient Hobbes, ou pour garantir les intérêts de certains, comme semble le démontrer l'histoire du malheureux Kolia, trahi, spolié, broyé par une force monstrueuse. »

 

Vous l'aurez compris, ce film ne peut se voir qu'en russe (sous-titré évidemment). Ceci dit, tous les films devraient se voir dans leur version original. Non pas que la traduction française soit mauvaise (sauf dans certains cas …) mais on perd certaines subtilités de langue mais aussi du jeu d'acteur (certains arrivent à faire différents accents !!) et c'est bien dommage.

 

 

« Virunga » de Orlando von Einsiedel

2014 (?)

Satellite de la Meilleure Chanson

Le Meilleur du Cinéma : Uniques Récompenses 1

Synopsis Allociné :

« Pénétrez au cœur du majestueux parc de Virunga peuplé d'animaux sauvages et de plantes luxuriantes, et vibrez aux côtés des gardes forestiers dans leur combat contre une compagnie pétrolière britannique. »

 

Pour connaître la chanson, il faut regarder le film. Ce dernier est un documentaire et est disponible sur Netflix.

 

 

 

« Lulu, femme nue » de Solveig Anspach

2013

Prix Lumières de la Meilleure Actrice pour Karine Viard

Le Meilleur du Cinéma : Uniques Récompenses 1

Synopsis Wikipédia :

«  Lulu, mère au foyer, saisit l'opportunité d'un entretien d'embauche raté sur la Côte de Lumière pour s'émanciper d'un quotidien pesant, d'un mariage à la dérive. A la faveur de rencontres marquantes, cette femme timorée, complexée, se met à nu auprès d'inconnus, fait une mise au point sur sa vie, sur ce qu'elle est, veut et aime vraiment...Et elle change. »

 

C'est une libre adaptation de la BD de Étienne Davodeau du même nom.

 

A la réalisation, on retrouve une islandaise nationalisée française qui a surtout réalisé des documentaires. Côté casting, il y a bien évidemment Karine Viard, Bouli Lanners (aka « Chardolot » dans « Un long dimanche de fiançaille » (2004), « Samagas » dans « Astérix aux Jeux Olympiques » (2007), « Martial » dans « De rouille et d'os » (2012)), Claude Gensac (connue pour incarner la femme de Louis de Funès dans la plupart de ses films), Corinne Masiero (vu récemment pour avoir joué « Kill Biloute/Vivianne » dans « Les Reines du Ring » (2013)).

 

 

« Festin » de Patrick Osborne

2014 – en première partie du film « Les Nouveaux Héros »

Oscar du Meilleur Court-Métrage d'Animation

Le Meilleur du Cinéma : Uniques Récompenses 1

Synopsis Allociné :

« La vie sentimentale d'un homme vue par les yeux de son meilleur ami : son chien »

 

La bande annonce montre surtout le petit chien à la recherche des mets les plus délicieux. Le nouveau Disney a décidé de nous faire saliver, mais juste pendant 6 min ;)

 

 

« Minuscules. La Vallée des Fourmis Perdues » de Thomas Szabo et Hélène Giraud

2014

César du Meilleur Film d'Animation

Le Meilleur du Cinéma : Uniques Récompenses 1

Synopsis Wikipédia :

« Une colonie de fourmis noires des bois travaille activement à sa survie. Un jour, les fourmis noires tombent sur les restes d'un pique-nique : c'est la ruée vers les aliments abandonnés. L'une des fourmis s'aventure à explorer une grosse boîte métallique restée entrouverte. Elle y découvre un véritable trésor : la boîte est remplie de sucre ! Les fourmis noires s'unissent pour transporter la boîte, beaucoup plus grosse qu'elles, jusque dans un lieu sûr. Mais le trésor attire l'attention et la convoitise d'une féroce colonie de fourmis rouges. Bientôt, la petite fourmi noire qui a découvert la boîte, la coccinelle qui se trouvait sur les lieux au moment de la découverte ainsi que la colonie des fourmis noires se retrouvent lancées dans une fuite éperdue en territoire inconnu, avec une armée de fourmis rouges à leurs trousses. »

 

C'est un film français, réalisé en images de synthèses et prises de vue réelles. Il reprend quelques personnages de la série animé « Minuscules : La vie privée des insectes » créée par les mêmes réalisateurs.

 

 

« The Bigger Picture » de Daisy Jacobs

Inconnue

BAFA du Meilleur Court-Métrage d'Animation

Le Meilleur du Cinéma : Uniques Récompenses 1

Il n'y a pas vraiment d'histoire, à part peut-être celle d'un jeune homme en colère. Il faudrait trouver le film pour en savoir, car pour moi il reste un mystère britannique.

 

 

 

« Night Call » de Dan Gilroy

2014

Satellite du Meilleur Scénario Original

Le Meilleur du Cinéma : Uniques Récompenses 1

Synopsis Allociné :

« Branché sur les fréquences radios de la police, Lou parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc qu’il vend à prix d’or aux chaînes de TV locales. La course au spectaculaire n'aura aucune limite... »

 

J'ai été un peu étonné de voir que le film n'avait eu qu'une récompense et pas dans la cérémonie la plus connue, alors que le film avait fait pas mal parlé de lui pour la performance de Jake Gyllenhaal dans le rôle principal.

 

A la réalisation, on retrouve Dan Gilroy qui a réalisé le très bon « Jason Bourne : l'Héritage » (2012) avec Jeremy Renner. Côté casting, en plus de Gyllenhall, on retrouve Rene Russo (reine d'Asgard dans la saga des « Thor » mais aussi femme du réalisateur), Ann Cusak (sœur de John), Kevin Rahm(qui n'est autre que le blondinet du couple gay de « Desperate Housewives »).

Bon visionnage, je reviens vite avec un autre article sur les uniques récompenses avec 10 nouveaux films !

 

Bye !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Andreal

Passionnée de culture sous ses formes multiples, je vous fais partager ici tout ce que j'aime (et parfois aussi ce que je n'aime pas) !
Voir le profil de Andreal sur le portail Overblog

Commenter cet article