Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Andreal Space

Bienvenue dans un univers étrange et sympathique. Vous trouverez ici un peu de tout mais surtout du comestible cérébrale. Bon appétit !

Le Meilleur du Cinéma : les Uniques Récompenses 2

Hello !

 

Voici la deuxième partie des uniques récompenses des cérémonies favorisant l'industrie cinématographique. Cette partie comportera également 10 films à découvrir ou redécouvrir.

 

Let's go !

 

« Life Itself » de Steve James

2015

OFCS du Meilleur Documentaire

Le Meilleur du Cinéma : les Uniques Récompenses 2

Synopsis Allociné :

«  Un documentaire inspiré des mémoires éponymes du critique de cinéma  américain et chroniqueur social mondialement connu : Roger Ebert. Lauréat du  Prix Pulitzer pour ses critiques publiées dans le Chicago Sun-Times, Roger Ebert  est devenu l’une des personnalités les plus influentes du monde de la culture aux États-Unis. »

 

Voilà une occasion idéale pour découvrir un grand nom de critique de cinéma américain qu'on ne connaît pas forcément. En même temps, le nom des critiques, c'est n'est pas quelque chose qu'on retient autant que les noms des acteurs ou des réalisateurs, alors qu'ils sont tout autant important pour un film, puisqu'ils en parlent en premier et sont les plus qualifiés pour le faire.

Séances : Aucune programmée pour le moment puisque le film n'a pas encore de date de sortie, du moins en France, mais on espère bientôt quand même. Sinon, il faudra fouiner sur internet;)

 

 

 

« Yves Saint Laurent » de Jalil Lespert

2014

César du Meilleur Acteur pour Pierre Niney

Le Meilleur du Cinéma : les Uniques Récompenses 2

Synopsis Allociné :

« Paris, 1957. A tout juste 21 ans, Yves Saint Laurent est appelé à prendre en main les destinées de la prestigieuse maison de haute couture fondée par Christian Dior, récemment décédé. Lors de son premier défilé triomphal, il fait la connaissance de Pierre Bergé, rencontre qui va bouleverser sa vie. Amants et partenaires en affaires, les deux hommes s’associent trois ans plus tard pour créer la société Yves Saint Laurent. Malgré ses obsessions et ses démons intérieurs, Yves Saint Laurent s’apprête à révolutionner le monde de la mode avec son approche moderne et iconoclaste. »

 

A la réalisation, on retrouve Jalil Lespert dont c'est le 4ème film, qui a commencé par le métier d'acteur. Côté casting, on retrouve donc Pierre Niney (qui n'est plus pensionnaire de la Comédie-Française depuis le 15 janvier 2015), Guillaume Gallienne (pensionnaire de la Comédie-Française), Charlotte LeBon (ma présentatrice météo préférée de Canal+ avec Louise Bourgoin), Laura Smet dans le rôle de « Loulou de la Falaise » et Michèle Garcia (vous vous rappelez de la pub célébrissime (!!!) de la marmotte qui met le chocolat dans le papier d'alu ? Ben c'est celle qui dit « Mais bien sûr », mais elle joue aussi dans des films comme « Meilleur espoir féminin », « Le Placard » ou encore « La Doublure »).

 

 

 

« Mommy » de Xavier Dolan

2014

César du Meilleur Film Étranger

Le Meilleur du Cinéma : les Uniques Récompenses 2

Synopsis Allociné :

« Une veuve mono-parentale hérite de la garde de son fils, un adolescent TDAH impulsif et violent. Au coeur de leurs emportements et difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de l’énigmatique voisine d’en face, Kyla. Tous les trois, ils retrouvent une forme d’équilibre et, bientôt, d’espoir. »

 

Et oui, malgré le fait qu'on en ait énormément parler lors des festivals, le film de Dolan n'aura reçu qu'un seul prix en dehors.

Du haut de ses 25 ans, l'acteur-réalisateur-scénariste-producteur-doubleur québécois réalise ici son 6ème film. On retrouve Anne Dorval (qui joue avec lui pour la 4ème fois et qu'on peut également voir dans la série « Les Parent »), Antoine Olivier Pilon dans le rôle principal (vu aussi dans le clip d'Indochine « Collège Boy », réaliser par un certain Xavier Dolan), Vivianne Pacal (présente dans le même clip et également doubleuse), Michèle Lituac (qui n'est autre que la voix française de Phoebe dans « Friends »).

 

 

« Dragons 2 » de Dean DeBlois

2014

Golden Globes du Meilleur Film d'Animation

Le Meilleur du Cinéma : les Uniques Récompenses 2

Synopsis Allociné :

« Tandis qu’Astrid, Rustik et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, dont le mystérieux Dragon Rider. Les deux amis se retrouvent alors au centre d’une lutte visant à maintenir la paix. Harold et Krokmou vont se battre pour défendre leurs valeurs et préserver le destin des hommes et des dragons »

 

Il s'agit donc de la suite du film « Dragon » sorti en 2010.

Côté voix française, on retrouve Donald Reignoux (doubleur de Channing Tatum, Jonah Hill, Jamie Bell ou encore Andrew Garfield), Emmanuel Jacomy (doubleur officiel de Pierce Brosnan), Julien Kramer (la sublime voix rauque de Rorschach dans « Watchmen »). Dans la version québécoise, c'est un certain Xavier Dolan qui prête sa voix au héros.

Il n'y a malheureusement plus de séances au cinéma mais on peut retrouver le film sur des sites de streaming.

 

 

« Invincible » de Angelina Jolie

2014

SAG de la Meilleure Équipe de Cascadeurs

Le Meilleur du Cinéma : les Uniques Récompenses 2

Synopsis Allociné :

«  L'incroyable destin du coureur olympique et héros de la Seconde Guerre mondiale Louis "Louie" Zamperini dont l'avion s'est écrasé en mer en 1942, tuant huit membres de l'équipage et laissant les trois rescapés sur un canot de sauvetage où deux d'entre eux survécurent 47 jours durant, avant d'être capturés par la marine japonaise et envoyés dans un camp de prisonniers de guerre »

 

Angelina Jolie continue dans la réalisation avec son deuxième film, scénarisé par les frères Cohen. On retrouve à la musique un certain Alexandre Desplat, compositeur français. Côté casting, on retrouve Jack O'Connell (vu dans « Harry Brown » et « 300 : naissance d'un empire), Domhnall Gleeson (qui n'est autre que le fils de Brendan Gleeson (Maugrey Fol'Oeil) et qui est également le mari de Fleur Delacour dans la saga des «Harry Potter »), Garrett Hedlund (Patrocle dans « Troie ») mais aussi John D'Leo (Warren Blake, le fils dans « Malavita » de Luc Besson).

 

 

 

« Hippocrate » de Thomas Lilti

2014

César du Meilleur Acteur dans un Second Rôle pour Reda Kateb

Le Meilleur du Cinéma : les Uniques Récompenses 2

Synopsis Allociné :

« Benjamin va devenir un grand médecin, il en est certain. Mais pour son premier stage d’interne dans le service de son père, rien ne se passe comme prévu. La pratique se révèle plus rude que la théorie. La responsabilité est écrasante, son père est aux abonnés absents et son co-interne, Abdel, est un médecin étranger plus expérimenté que lui. Benjamin va se confronter brutalement à ses limites, à ses peurs, celles de ses patients, des familles, des médecins, et du personnel. Son initiation commence. »

 

Le réalisateur en est à son second long métrage, et avant d'être cinéaste, il a été médecin généraliste. L'univers médical ne lui est donc pas inconnu, ce qui rend (je trouve) le film encore plus intéressant. Côté casting, on retrouve Vincent Lacoste (connu dans « Les Beaux Gosses » en 2009), Reda Kated (vu dans « Un Prophète » (2009) mais aussi dans « Zero Dark Thirty » (2013)) et Jacques Gamblin.

 

 

« Boogaloo and Graham » de Michael Lennox

2014 – 14min

BAFA du Meilleur Court-Métrage

Le Meilleur du Cinéma : les Uniques Récompenses 2

Sans avoir trouver de résumé du film, il s'agirait (c'est quasiment sûr), de deux jeunes frères qui trouvent deux petits poussins. Chacun décide d'en adopter un et de leur donner des noms : Boogaloo pour l'un et Graham pour l'autre. Ils décident de les élever comme des animaux domestiques et refusent de manger du poulet (ou tout plat à base de poulet).

 

 

« Tangerines » de Zaza Urushadze

2013

Satellite du Meilleur Film en Langue Étrangère

Le Meilleur du Cinéma : les Uniques Récompenses 2

Synopsis Allociné :

« Dans la région d'Abkhazie en 1990, la guerre de Géorgie éclate. Un homme d'origine estonienne reste au coeur du conflit car il ne veut pas perdre sa culture de mandarine qui n'est pas encore arrivée à son terme. Alors que le conflit se rapproche, un homme bléssé sonne à sa porte et malgré la peur, le cultivateur prend la décision de lui venir en aide... »

 

On trouve le film également sous le nom de « Mandariinid ». 

A trouver sur internet.

 

 

 

« The Phone Call » de Mat Kirkby

2013-20 min

Oscar du Meilleur Court-Métrage de Fiction

Le Meilleur du Cinéma : les Uniques Récompenses 2

D'après le site web du site : Heather travaille dans un centre d'aide par téléphone. Quand elle reçoit l'appel d'un homme mystérieux, elle ne se doute pas que cela va changer sa vie.

 

Côté casting, on retrouve Sally Hawkins (« Be Happy » (2008), « Blue Jasmine » (2013), « Godzilla » 2014) et Jim Broadbent (« Hot Fuzz , Horace Slughorn dans les « Harry Potter », le prof qui remplace Rogue au cours de potions)

 

 

« Pride » de Matthew Warchus

2014

BAFA du Meilleur Nouveau Réalisateur, Scénariste ou Producteur Britannique pour Stephen Beresford (scénariste) et David Livingstone (producteur)

Le Meilleur du Cinéma : les Uniques Récompenses 2

Synopsis Allociné :

« Eté 1984 - Alors que Margaret Thatcher est au pouvoir, le Syndicat National des Mineurs vote la grève. Lors de leur marche à Londres, un groupe d’activistes gay et lesbien décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d’activistes ne se décourage pas. Après avoir repéré un village minier au fin fond du pays de Galles, ils embarquent à bord d'un minibus pour aller remettre l'argent aux ouvriers en mains propres. Ainsi débute l’histoire extraordinaire de deux communautés que tout oppose qui s’unissent pour défendre la même cause. »

 

Il s'agit du deuxième film de Matthew Warchus, surtout connu en Angleterre pour son métier de metteur en scène. Côté casting, on retrouve : Bill Nighy (« Love Actually » (2003), la saga des « Underworld », « Shaun of the Dead », Davy Jones dans « Pirates des Caraïbes »), Imelda Staunton (la gouvernante dans « Shakespeare in Love », Dolores Ombrage dans les « Harry Potter , Dominic West (Théron, le traite dans « 300 », « John Carter ») et Jessica Cave qui n'est autre que Lavande Brown, la petite amie de Ron Weasley dans « Harry Potter ».

Je vous retrouve tout de suite pour la suite et fin des uniques récompenses d'awards.

 

Bye !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Andreal

Passionnée de culture sous ses formes multiples, je vous fais partager ici tout ce que j'aime (et parfois aussi ce que je n'aime pas) !
Voir le profil de Andreal sur le portail Overblog

Commenter cet article